Petits trucs pour le travailleur autonome - ESJQ - École de sténographie judiciaire du Québec

Petits trucs pour le travailleur autonome

Être un travailleur autonome n’est pas une chose facile, surtout quand on commence sa carrière. Il y a beaucoup de choses à faire en plus du travail. Pour beaucoup, cela peut-être une source de frustration, voire de découragement. Voici quelques trucs à retenir pour vous aider!

SE TROUVER UN MENTOR

« Un sténographe officiel ne peut pas travailler tout seul quand il commence » selon Suzanne Baril, présidente de l’association des sténographes du Québec.

Il est important de commencer une relation avec un mentor. « Devenez ami avec un sténographe » dit-elle avant de rajouter « Devenez son assistant et faites pour qu’il vous transmettre son savoir. »

On peut trouver un mentor en faisant des téléphones et en assistant aux assemblées des sténographes. Il faut prendre des contacts et contacter directement des prospects. C’est une profession extrêmement rare et il n’y a pas beaucoup de gens dans ce milieu.

Vous pouvez également toujours vous associer à un bureau ou un regroupement de sténographes pour qu’ils puissent répondre à vos questions.

La sténographie est un milieu d’entraide où la plupart des gens sont généreux. Ne soyez pas timides.

Demandez-leur tout simplement s’ils désirent vous accompagner ou vous aider.

Vous serez surpris de leur ouverture!

BÂTIR SON RÉSEAU DE CONTACTS

Tout travail autonome nécessite d’avoir un bon réseau de contacts pour aller chercher des contrats et pour nous dépanner en cas de débordement.

Un truc facile est de monter une liste de personnes que nous connaissons sur Excel ou dans un annuaire électronique et de les classer par catégories.

Ajoutez des contacts sur Linked In est une bonne chose également, sauf qu’il est important de pouvoir obtenir leur courriel. De nos jours, les gens lisent davantage leur courriel que leurs messages LinkedIn. N’oubliez pas que rien ne vaut un appel téléphonique.

ORGANISER SON ENTREPRISE

Il est important d’être organisé non seulement au niveau de son travail, mais au niveau de ce qui l’entoure : factures, rapports, comptabilité, etc. Bon nombre de finissants se retrouvent travailleurs autonomes sans trop savoir comment s’y prendre ni quelles étapes faire en premier.

Il est important de s’informer pour comprendre tout ce qui entoure l’entreprise individuelle et ses exigences gouvernementales (comme les taxes par exemple).

Entourez-vous de spécialistes. Il est fortement recommandé d’engager les services d’un comptable pour vous aider dans votre planification et votre tenue de livres.

DISCIPLINE ET TRAVAIL ACHARNÉ

Toute nouvelle carrière annonce beaucoup de travail, surtout au début. Il est important de ne pas se décourager et de ne pas tout lâcher. Planifiez votre séquence de travail au moyen d’un calendrier ou d’un logiciel de gestion de tâches.

Même s’il est important de s’assurer de toujours respecter ses délais, demandez à vos clients de vous donner un sursis si vous jugez ne pas être capable de livrer.

Il est toujours mieux de prendre du repos pour remettre un bon travail soigné un peu plus tard que de ne pas dormit pour remettre rapidement un travail de faible qualité.

Ceci dit, le travail à domicile peut parfois être difficile puisqu’il est tentant de vaquer à des occupations ménagères ou de se laisser entrainer par moult distractions. Créez-vous un espace de travail et considérez-le comme un bureau. Donnez vous un horaire clair de travail et présentez-vous « au bureau » à l’heure.

Vous avez des idées à ajouter?

Écrivez-nous.