Origine de la sténographie - École de sténographie judiciaire du Québec

Les origines de la sténographie

Saviez-vous que le mot sténographie vient du grec ancien «stenόs» qui signifie «court» et «graphế» qui veut dire «écriture»? Ce qui en fait « l’art de se servir de signes conventionnels pour écrire d’une manière aussi rapide que la parole ».

Vous avez peut-être déjà entendu son synonyme: tachygraphie, qui vient du grec ancient takhús qui signifie «rapide» et «graphế» qui veut dire «écriture», donc l’art d’écrire très vite à l’aide d’abréviations.

La sténographie est une méthode ancestrale de prise de notes. Les premières transcriptions remonteraient à 405 avant J.-C., alors qu’on se servait de systèmes d’écriture rapide pour retranscrire les discours de Socrate. Les hiéroglyphes étaient considérés comme une tachygraphie, car ils permettaient aux scribes d’écrire rapidement dans le domaine de l’administration, pour des remboursements de dettes par exemple, mais aussi dans la culture, lors de transcriptions de textes littéraires. Le système d’écriture rapide a continué à se développer par la suite.

Les origines de la sténographie

En Grèce Antique, on abrégeait d’abord les mots les plus populaires, puis les phrases et les expressions les plus communes. Au Moyen-Âge, les scribes utilisaient des majuscules initiales comme sigles, et des points et accents à diverses hauteurs sur les lettres. Au Vè siècle on a trouvé des traces d’écrits qui prouvent que la sténographie était enseignée dans les écoles. En Angleterre, autour de 1400, sont apparus des ouvrages de système d’écriture rapide qui ont servi à l’élaboration de techniques plus efficaces. En 1602, L’Anglais John Willis publie le premier traité d’écriture abrégée, simplifié par Samuel Taylor, ce qui deviendra l’ancêtre officiel des techniques d’aujourd’hui. Durant la Révolution française, la méthode de Taylor est adaptée au français et on commence à utiliser la sténographie dans le système judiciaire pour retranscrire les propos lors de procès.

Aujourd’hui, les méthodes se sont grandement améliorées. Avec la sténotypie assistée par ordinateur qui remplace la sténotypie traditionnelle, la longue étape de retranscription n’est plus nécessaire. La sténographie a su se développer à travers le temps jusqu’à ce jour où elle est encore d’actualité, étant parmi les métiers d’avenir au Québec! Pour faire partie de l’histoire, deviens sténographe officiel!