« Développe ton potentiel, deviens sténographe officiel » - ESJQ - École de sténographie judiciaire du Québec

« Développe ton potentiel, deviens sténographe officiel »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

« Développe ton potentiel, deviens sténographe officiel »
L’École de sténographie judiciaire du Québec recherche la relève en sténographie judiciaire… partout au Québec!

 

MONTRÉAL, le 8 avril 2015 – L’École de sténographie judiciaire du Québec (ÉSJQ) est en pleine période de recrutement « Développe ton potentiel, deviens sténographe officiel » et ce, jusqu’au 22 mai 2015, afin de répondre aux besoins judiciaires, partout au Québec.

 

Une formation unique au Québec

Pour devenir sténographe officiel, il faut développer une expertise en sténographie judiciaire. Celle-ci s’acquiert grâce à une formation à distance, en temps réel, offerte par l’ÉSJQ. Cette école est la seule à offrir cette formation au Québec! Les étudiants y apprennent les rouages de la sténographie judiciaire, un métier très ancien, mais pourtant très actuel et en demande. Sous forme d’attestation d’études collégiales (AEC), reconnue par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le programme de deux ans se divise en trois sessions par année d’étude. Il est possible de le suivre en ligne et ce, à partir des quatre coins de la province.

Un potentiel à développer

« Quand on débute la formation, c’est un peu l’inconnu! Notre profession est méconnue », lance Pier-Jade Duchaine, diplômée de l’ÉSJQ et sténographe officielle depuis 2014. « Plus j’en apprenais [sur cette profession-là], plus j’étais motivée! Ç’a été un parcours enrichissant, c’est beaucoup de défis – des défis psychologiques, je dirais – pour s’assurer de garder la motivation et de mettre les efforts nécessaires. C’est cet apprentissage constant qui m’a permis de persévérer et de mener à terme mon projet de devenir sténographe officielle. » Aujourd’hui affiliée à un bureau, Pier-Jade constate que sa profession gagne à être connue : « On a un beau métier, c’est une carrière passionnante! » Elle fait partie du très petit bassin de diplômés en sténographie judiciaire au Québec, depuis 2005.

Une relève qualifiée, un besoin judiciaire

Selon l’Association professionnelle des sténographes officiels du Québec (APSOQ), la majorité des sténographes officiels de la province ont entre 55 et 60 ans. « À l’heure actuelle, il y en a beaucoup qui sont à la retraite ou à la veille de l’être. Il y a un besoin de relève important! », rapporte d’ailleurs Michel Thériault, directeur général et des études de l’ÉSJQ. En poste depuis 2012, Monsieur Thériault est en charge de la formation des sténographes officiels du Québec, des officiers de justice dans le système judiciaire québécois. « C’est une formation exigeante qui doit être pratiquée par des personnes soucieuses de développer leur plein potentiel afin d’assurer les fonctions officielles et le maintien du décorum requis par l’emploi! »

Il est à noter que les inscriptions peuvent se faire en remplissant une demande d’admission sur le site web de l’ÉSJQ : www.ecoledestenographie.ca/

Pour plus d’information, contactez l’école de sténographie judiciaire, au 465, rue Saint-Jean, bureau 505 à Montreal, par téléphone au (514) 439-1885-30-

Pour diffusion immédiate
(Crédit : Adviz)